Coëtquen Editions

A paraître et dernières parutions

9782849932452

9782849932445

9782849932407

9782849932391

Posté par ed coetquen à 17:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Accueil

A paraître
Comment peut-on être breton et musulman ? de Jean-Marie Seiget
Signé, Vulcain de Catherine Denninger

Dernières parutions
Ça r'commence ! de Laurent Pocry
Les longs chemins de Jean-Marc Aithamon
Tombent les masques de Christian Drillaud
Ce qui compte, c'est tout le reste d'Emilie Arfée

Dédicaces
Jean-Marc Aithamon dédicacera Les longs chemins :
- le samedi 28 mars, de 14 h à 18 h, salle Ravel, Chevrières (60)

Jean-Louis Nogaro dédicacera Niglo :
- le dimanche 29 mars, de 10 h à 11 h 30, Quai du polar, stand Librairie Un Petit Noir, Lyon (69)

Catalogue
Téléchargez le catalogue de livres imprimés en cliquant sur ce lien.

Librairies et points de vente
Commandez par Dilicom gencod 3012422170015 ou par mail : coetquenweb@wanadoo.fr
Tous les détails sont sur la page Commander des livres.

Presse
Agence Bretagne Presse

Posté par ed coetquen à 17:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

24 mars 2015

Comment peut-on être breton et musulman ? Humanisme, diversité et libération en islam de Jean-Marie Seiget

9782849932452Résumé : L’auteur est indigné de voir les langues de Bretagne (breton et gallo), comme les autres langues de France, décliner gravement de façon quasi programmée.
L’islam s’est fondé sur une éthique humaniste de la diversité et de la libération. Le Coran clame que la diversité linguistique est une richesse pour l’humanité. Certes, l’islam s’est transformé sous l’action de forces réactionnaires au cours de son histoire. Mais depuis plus d’un siècle, un formidable mouvement de réforme, bien souvent occulté, renoue avec l’esprit du Coran. Ce mouvement apporte une dimension spirituelle aux luttes progressistes pour la libération de l’Homme dans différents domaines. Cette discrimination est sociale, raciale, ethnique, linguistique, de genre, d’orientation sexuelle, etc.
Voici les traductions en gallo et en français à la question posée en breton à la jeune femme de la couverture : « Tu n’n és-ti seùre ? Mézei o le Corân, le berzonet e le gallo vont s’erchomë ? » / « Tu en es sûre ? Avec le Coran, le breton et le gallo vont être sauvés ? »
La réponse est : « Non, le Coran ne va pas sauver le breton ni le gallo, mais il va pouvoir donner une dimension spirituelle intégrée aux luttes pour les langues minoritaires. Pour qu’ils soient sauvés, il va falloir lutter. Et ça aussi c’est dans le Coran. »

ISBN : 978-2-84993-245-2
Nb de pages : 250 pages
Prix public : 18 €
Disponibilité : 30 avril 2015
Lisez des extraits en PDF : Télécharger (enregistrer sous avec le clic droit de votre souris)
Livre numérique : disponible au prix de 6,99 € le 30 avril 2015 (voir Catalogue livres numériques)

Prix de lancement (15 euros au lieu de 18 euros à parution)
En précommande au prix de 15 euros jusqu'au 08 avril 2015, 16 h. Pour bénéficier de ce prix de lancement et des avantages ci-dessous, commandez le livre directement à la maison d'édition (paiement par carte bancaire ou chèque).

Vos avantages :
- votre livre sera dédicacé par l'auteur (en français par défaut ; l'auteur peut également dédicacer en gallo et/ou breton)
- vous recevrez le livre directement chez vous
- vous recevrez 3 marque-pages de la maison d'édition

(par défaut, le livre sera dédicacé à la personne dont le prénom figure à l'adresse de livraison fournie par vos soins. Si vous souhaitez que le livre soit dédicacé à un autre prénom et/ou en gallo, en breton, merci de le préciser lors de votre commande).

Pour régler par chèque, envoyez 15 € à :
Coëtquen Editions
BP 95008
35150 Janzé

ou payez par carte bancaire en cliquant sur le bouton ci-dessous.

Posté par ed coetquen à 16:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

20 mars 2015

Hausse de la TVA du livre numérique et des frais postaux : le casse-tête des éditeurs

sherlockAlors que s'ouvre le Salon du livre de Paris, les éditeurs et éditrices sont confrontés à deux problèmes qui touchent leurs marges.
Le premier problème est double. Il concerne la Poste, avec un, la hausse des frais postaux et deux, l'instauration de la règle des 3 cm d'épaisseur (voir le billet La Poste pénalise les auteurs et les éditeurs). Petits, moyens et grands éditeurs sont touchés. Leurs syndicats (Syndicat national de l'édition, L'Autre livre) se sont emparés du dossier. Le magazine Livres Hebdo s'est également fait l'écho de ce problème, citant le cas d'éditeurs parisiens qui ont vu des sacs entiers de services de presse retournés, car ils dépassaient les 3 cm. Conséquence, les éditeurs ont dû tout réaffranchir au tarif colissimo*. La hausse des tarifs de la Poste correspond à tout ou partie de la marge des maisons d'édition, notamment les petites. Sans marges, comment vont-elles investir sur de nouveaux auteurs et régler leurs factures ?
Avec le tarif colissimo, ce n'est plus rentable pour les maisons d'édition de vendre de « gros livres » aux librairies, le montant payé par le libraire ne couvrant pas la somme impression du livre + droits d'auteur + affranchissement. Au mieux, les maisons d'édition ne gagnent pas d'argent (la somme impression du livre + droits d'auteur + affranchissement = montant payé par le point de vente) ; au pire, les maisons d'édition perdent de l'argent (la somme impression du livre + droits d'auteur + affranchissement > montant payé par le point de vente).
Pour atténuer les effets de cette hausse, l'idéal pour les maisons d'édition serait de trouver un prestataire** proposant un bon rapport qualité-prix en terme de logistique, de frais d'envoi et de traçabilité. En effet, les libraires et les particuliers souhaitent de plus en plus bénéficier d'un suivi afin de savoir quand part leur commande et où elle se trouve à l'instant T. Or, ceci a un coût. Les libraires et les particuliers sont-ils prêts à payer les frais de port plus chers pour bénéficier de ces services ?

Second problème, le taux de TVA du livre numérique. La France et le Luxembourg ont été condamnés pour avoir enfreint les règles européennes. Même s'il n'y a pas de délai ou de dates à respecter pour passer le taux de 5,5% à 20%, la menace est là. Va-t-il falloir augmenter la TVA dans les prochains mois ? La directive incriminée va-t-elle être réécrite afin d'harmoniser les taux de TVA papier et numérique ? Ce manque de lisibilité à court terme perturbe l'élaboration des budgets et des stratégies commerciales. Qui dit hausse de TVA dit baisse des marges si le prix public reste inchangé. A l'inverse, si les prix augmentent pour préserver les marges, c'est le consommateur qui risque de ne plus acheter (ou moins). Cette question ne concerne pas que les maisons d'édition, les auteurs aussi sont directement concernés.
Voici l'exemple d'un livre numérique vendu aujourd'hui à 9,99 € avec une TVA à 5,5%, l'auteur touchant 25% du prix HT.
Prix TTC : 9,99 €
Prix HT : 9,47 €
Auteur : 2,37 €

Exemple d'un livre numérique vendu demain (?) à 9,99 € avec une TVA à 20%, l'auteur touchant 25% du prix HT.
Prix TTC : 9,99 €
Prix HT : 8,33 €
Auteur : 2,08 €

* La maison d'édition vient d'étrenner cette nouvelle norme avec la commande d'un livre dépassant les 3 cm par un libraire. Coût de l'affranchissement colissimo en ligne : 7,51 euros. Opération non rentable, mais il faut satisfaire le libraire et son client.
** La maison d'édition a contacté deux entreprises. L'une a décliné, l'autre n'a toujours pas répondu. La prospection continue.

Posté par ed coetquen à 14:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

17 mars 2015

Manuscrits : les erreurs à éviter avant tout envoi aux maisons d'édition

sherlockA éviter :
- envoyer un manuscrit en mail groupé à plusieurs dizaines d'éditeurs en même temps, au petit bonheur la chance.
- envoyer un manuscrit papier à une maison d'édition qui n'accepte que les manuscrits par mail.
- envoyer un manuscrit papier ou par mail à une maison d'édition, sans vérifier avant si ladite maison édite une collection pouvant correspondre au texte.
- envoyer un manuscrit tapé avec une police de caractère rendant la lecture difficile.
- envoyer un manuscrit non corrigé.

A faire :
- se renseigner sur la maison d'édition, voir ce qu'elle édite.
- vérifier s'il y a des demandes ou des consignes particulières* pour l'envoi des manuscrits. Si oui, il est conseillé de les respecter.

* C'est le cas chez Coëtquen Editions, sur la page « Proposer votre manuscrit ».
La première chose que la maison d'édition voit en ouvrant le mail d'un auteur, c'est si les consignes qui figurent sur cette page ont été respectées.
Les auteurs ayant pris la peine de lire le site internet et suivi les consignes bénéficient d'un a priori favorable. 85% des manuscrits passent à la phase suivante : la lecture du texte.
Le taux est de 20% pour les autres manuscrits, ceux qui sont souvent accompagnés de ce style de texte :  « Madame, Monsieur, ci-joint mon manuscrit. Cordialement, X. » De quoi ça parle, où ça se passe, quand ? Mystère.

Posté par ed coetquen à 10:58 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :



13 mars 2015

Signé, Vulcain de Catherine Denninger

9782849932445Résumé : Dans la nuit du 1er au 2 juillet 1810, un incendie embrase la salle de bal dans les jardins de l’ambassade d’Autriche à Paris. Une fête était donnée en l’honneur du mariage de Napoléon et de Marie-Louise. En rentrant du théâtre, le Dr de Kermadec se porte au secours des sinistrés mais, au petit matin, en rentrant chez lui, il découvre un message anonyme dans l’une de ses poches, révélant les origines adoptives de sa fille, des informations qu’il gardait secrètes. Le commissaire Antoine Maupré étant un ami, il sollicite son aide.
Dans le même temps, les employés chargés de nettoyer les stigmates de l’incendie découvrent un cadavre derrière les bosquets. L’homme d’allure vulgaire porte une plaie au milieu du thorax. Ménardeau, la victime, était une canaille bien connue de la police ; il appartenait à une bande de fossoyeurs qui sévissait déjà dans la capitale avant la Révolution.
Un meurtre de trop dans ce contexte désastreux. Napoléon est furieux de ce manquement à sa sécurité et à celle de ses invités. Le ministre de l’Intérieur Montalivet confie l’enquête à Maupré. Ce dernier mène de front son travail quotidien et ses deux enquêtes, quand il s’aperçoit d’éléments communs aux deux affaires.

ISBN : 978-2-84993-244-5
Nb de pages : 292 pages
Prix public : 20 €
Disponibilité : 17 avril 2015
Lisez des extraits en PDF : Télécharger (enregistrer sous avec le clic droit de votre souris)
Livre numérique : disponible au prix de 6,99 € le 17 avril 2015 (voir Catalogue livres numériques)

Prix de lancement (17 euros au lieu de 20 euros à parution)
En précommande au prix de 17 euros jusqu'au 31 mars 2015, 16 h. Pour bénéficier de ce prix de lancement et des avantages ci-dessous, commandez le livre directement à la maison d'édition (paiement par carte bancaire ou chèque).

Vos avantages :
- votre livre sera dédicacé par l'auteur
- vous recevrez le livre directement chez vous
- vous recevrez 3 marque-pages de la maison d'édition

(par défaut, le livre sera dédicacé à la personne dont le prénom figure à l'adresse de livraison fournie par vos soins. Si vous souhaitez que le livre soit dédicacé à un autre prénom, merci de le préciser lors de votre commande).

Pour régler par chèque, envoyez 17 € à :
Coëtquen Editions
BP 95008
35150 Janzé

ou payez par carte bancaire en cliquant sur le bouton ci-dessous.

Posté par ed coetquen à 18:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

02 mars 2015

La Poste pénalise les auteurs et les éditeurs

sherlockAu 1er janvier 2015, la Poste a augmenté ses tarifs postaux. Mais pas seulement.
Elle a également introduit une nouvelle règle pour l'affranchissement courrier, la règle des + ou - 3 cm. Au-delà de 3 cm de hauteur, l'enveloppe ne bénéficie plus du tarif courrier et doit être affranchie en colissimo.
Cette nouvelle norme a des impacts énormes pour l'édition :
- hausse des frais d'envoi de livres et de services de presse pour les éditeurs.
- hausse des frais d'envoi de manuscrits imprimés pour les auteurs.
- les livres à forte pagination ne vont plus être rentables à faire en version imprimée, les éditeurs risquent de les refuser, de les publier uniquement en numérique ou de demander des coupes importantes.
- des projets en cours risquent d'être annulés.
- des sujets nécessitant beaucoup de pages ne pourront plus être traités.

Outre le secteur de l'édition, c'est une grande partie du e-commerce qui est touchée par cette mesure.

Posté par ed coetquen à 16:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

15 février 2015

Les commandes des librairies

sherlockVous vous demandez comment les librairies passent commande auprès de la maison d'édition ? Voici les réponses.

Les librairies
La maison d'édition est reliée au réseau Dilicom.
Dilicom est un organisme interprofessionnel qui centralise les catalogues des maisons d'édition et des distributeurs. La plupart des librairies sont raccordées à Dilicom par le biais de leurs logiciels, qui leur permettent de consulter les catalogues et de commander les titres désirés en quelques clics.
Dilicom et son prestataire Cyber-Scribe centralisent les commandes et les dispatchent ensuite aux éditeurs et aux distributeurs. Ces derniers ont accès aux commandes à partir de 7 h et de 14 h :
- la commande d'un client saisie dans l'après-midi ou la soirée sera transmise à l'éditeur ou au distributeur le lendemain matin.
- la commande d'un client saisie dans la matinée sera transmise à l'éditeur ou au distributeur dans l'après-midi.

Pour bénéficier de ce service de commandes informatiques, les éditeurs et les distributeurs paient une cotisation annuelle. Coëtquen Editions adhère à ce service.

Les librairies qui n'utilisent pas Dilicom commandent par mail, par courrier ou par téléphone (une confirmation écrite est demandée pour ce dernier cas de figure).

La FNAC
Que vous achetiez les livres de la maison d'édition sur fnac.com ou dans un magasin FNAC, les commandes suivent le même processus : elles arrivent à la SFL (Société française du livre), une filiale de la FNAC qui gère les approvisionnements auprès des petites et moyennes maisons d'édition.
La SFL passe les commandes auprès de la maison d'édition par mail, réceptionne les livres et paie les factures.
La périodicité des commandes est variable, tout dépend des achats des clients : la SFL peut envoyer un mail 2-3 fois par semaine ou tous les jours, comme au moment des fêtes de Noël.

Amazon
La librairie en ligne passe ses commandes le lundi. Amazon envoie un mail à la maison d'édition pour signaler qu'il y a une commande à traiter. La maison d'édition se connecte sur le site dédié d'Amazon et prend connaissance des titres et des quantités demandés. C'est un logiciel d'Amazon qui définit la quantité de chaque titre. Quand il s'agit d'une nouveauté, Amazon commande 1 exemplaire par défaut. Ensuite, le logiciel affine selon les ventes. Si un titre se vend bien, le logiciel commande plus d'exemplaires pour ne pas être en rupture de stock.

Posté par ed coetquen à 15:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Le financement participatif

sherlockCe mode de financement a le vent en poupe et touche également le secteur culturel. Maisons d'édition, librairies et auteurs recourent aux plates-formes Ulule et autres kisskissbankbank avec plus ou moins de succès.

Maisons d'édition / librairies
- création d'entreprise
- aide au développement (site web, publicité)
- travaux
- avance de trésorerie
- animations / salons du livre
- achat de livres, etc.

Auteurs
- auto-édition (financement de l'impression)
- envoi de manuscrits imprimés à plusieurs dizaines de maisons d'édition
- participation à des salons
- location de stands, etc.

Afin d'attirer les mécènes/investisseurs, l'« emprunteur » doit les convaincre de l'intérêt et de la viabilité de son projet. C'est souvent là que ça coince, notamment quand les sommes demandées sont importantes.
Des projets sont mal ficelés, les contreparties proposées peu intéressantes ; bref, le demandeur n'inspire pas confiance. Or, la confiance est un paramètre très important.
Aider au développement d'une librairie ou d'une maison d'édition, financer le stand d'un auteur à un salon du livre, OK.
Cela devient plus délicat quand les besoins financiers du demandeur sont la conséquence d'erreurs de gestion et/ou d'incompétence.

Posté par ed coetquen à 15:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

05 février 2015

Ca r'commence ! de Laurent Pocry

9782849932407Résumé : Quel rapport y a-t-il entre la mort de deux accompagnateurs en moyenne montagne en Chartreuse et dans le Vercors, et un jeune alpiniste, mort au Maroc dans le massif du Toubkal ? Qui est cette femme qui semble en vouloir à tous les montagnards ?
 
Les héros de Ça va m’occuper ! sont de retour. Christian, l’accompagnateur en moyenne montagne, sa copine Rachel, Gérard, le gendarme retraité, et Claire Dumax, la lieutenant de police la plus désagréable au monde, sont sur les dents.

Ancien gendarme skieur et alpiniste, Laurent Pocry nous emmène dans les méandres d’une nouvelle enquête montagnarde. Sa connaissance des massifs permet de se faufiler dans les différentes vallées parcourues par nos héros.

ISBN : 978-2-84993-240-7
Nb de pages : 346 pages
Prix public : 20 €
Lisez des extraits en PDF : Télécharger (enregistrer sous avec le clic droit de votre souris)
Livre numérique : disponible au prix de 6,99 € (voir Catalogue livres numériques)

Commander sur Amazon
Commander sur Fnac.com

Pour régler par chèque, envoyez 20,01 € à :
Coëtquen Editions
BP 95008
35150 Janzé

ou payez par carte bancaire en cliquant sur le bouton ci-dessous.

Posté par ed coetquen à 16:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,



Fin »